Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Tourisme et Développement Durable aux Orangeries

Pionnier du Tourisme Responsable, Les Orangeries expérimente un nouvel art de vivre plus durable: Hotel de charme Ecolabel, Restaurant Gastrobio locavore , Potager en permaculture certifé en bio, Cave de vins naturels, Evenements et séminaires Responsables !....Ce blog vous livre nos rêves, nos projets, le résultat de nos expérimentations avec les diffficultés et les avancées.

Chefs et potager: les Orangeries invités surprise sur le blog des frères Pourcel

Arrivage des légumes frais cueuillis du jour
Arrivage des légumes frais cueuillis du jour

Très heureux de figurer dans ce passionnant article, bien que cela soit pour le moment incognito ! La photo du beau meuble de métier avec une profusion de légumes bio cueillis du matin, a été prise dans l’entrée de notre restaurant bio locavore Les Orangeries dont le chef est David Royer. Les photos font des voyages formidables sur le net; pour l'anecdote, le cliché pris par nos soins a fait son entrée sur la toile dans le très bel article de Camille Labro http://www.lemonde.fr/le-magazine/article/2014/03/21/la-conscience-vient-en-mangeant_4386397_1616923.html.

Nous partageons tout à fait le retour d’expérience sur le luxe du frais cueilli, l’intérêt gastronomique de choisir ses variétés, le partage avec les clients, la plus-value de sens qu’il y a à déguster le terroir et la magie des saisons.

Il y a toutefois un élément important qui n’a pas été évoqué. Nos potagers certifiés en bio, même s’il ne nous assurent pas d’autosuffisance et qu’il ne sont pas aussi bien entretenus que nous le souhaiterions, permettent à toute l’équipe de renouer le lien avec la terre. Et c’est très fort : émerveillement face à la nature, énergie puisée dans la terre, fruit du labeur, respect du produit et des saisons…autant de valeurs que nous cultivons aux Orangeries. Le modèle économique est certes compliqué, et comme dit Passard, la question n'est pas de savoir si un restaurant a un potager mais combien de jardiniers il a. Toutefois, si l’on s’acharne à continuer, c’est que cela va bien au-delà de la simple valorisation du coût des légumes. Petite lueur d’espoir pour optimiser nos efforts, la permaculture qui offre des résultats très intéressants. Olivia Gautier et David Royer

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article